Test avec le SDR TRANSFOX - CRAC F5KDY

CLUB RADIOAMATEUR DE CHATEAUDUN
Aller au contenu
Essais - Test


TEST AVEC LE  SDR  TRANSFOX (03/2012)


Un Om du club radioamateur de Chateaudun:
F5LPE Philippe  a fait l'acquisition, Noel dernier, d'un Emetteur/récepteur d'un autre genre.
Pas de micro, trois boutons, pas de bruit, pas de place: c'est un  Software Defined Radio "SDR". En français: radio définie
par logiciel.  Comme tous les transceivers, sa vocation est de "réceptionner" les ondes et aussi d'émettre .

Sur le marché de la radio il y en a de toutes sortes. Beaucoup sont des kits à monter soi même. Pour les moins courageux, il y a les "tous assemblés".
C'est ce que j'ai fait.

Après avoir fait le tour sur les sites, je me suis arrété sur un petit SDR qui a la particularité de travailler d'une part en réception mais aussi en émission et couvrant un large spectre de bande : 1 Mhz à 1490MHZ et  pour un prix résonnable. C'est le TRANSFOX RFHAM FOX ONE de chez RfHAM: une boite près de bordeaux.
En plus fabrication locale...Pour le service après  vente c'est parfait. J'ai testé.

Je ne suis pas là pour faire de la publicité mais pour vous faire découvrir quelques posibilités de cet appareil. pour l'instant je n'ai testé que la réception. La partie émission demande l'ajout d'un amplificateur. La sortie n'est que de quelques milliwatt. Il peut être utilisé  en tant que  générateur de signaux  et d'analyseur de spectre.

J'ai rédigé quelques procédures pour profiter un maximum d'un ensemble SDR, logiciels, interface et ordinateur d'ou l'appéllation SDR.  
Dans ces procédures, je ne détaille pas chaque commande. Je développe qu'un principe. Pour les détails, se référer aux sites propres de chaque application.
Vous pouvez aussi  me demander des précisions.

Une fois qu'on a compris le principe, rien empêche d'utiliser d'autres applications comme Easypal pour la SSTV numérique qui entre parenthèse fonctionne très bien avec ce type de  SDR.

Découvrons les.

SDR TRANSFOX et MULTIPSK

SDR TRANSFOX et la r\'e9ception AM, FM et DRM.

SDR TRANSFOX  et FLDIGI

SDR TRANSFOX et HRD



Un petit mot sur la DRM. (Digital Radio Mondiale) source WIKIPEDIA

Digital Radio Mondiale (DRM) est une norme de radiodiffusion numérique  pour les ondes courtes, moyennes et longues (fréquences en dessous de 30 MHz). Il a été développé par un consortium de diffuseurs, de constructeurs d'émetteurs/récepteurs et de centres de recherche.

Principe
L'idée de base pour la création de ce système numérique est que les ondes courtes, moyennes et longues offrent en analogique déjà un certain nombre d'avantages par rapports aux autres systèmes de radiodiffusion (satellite, VHF terrestre, etc.) :
Couverture possible à très large échelle (nationale, internationale) avec un seul émetteur. Aucun équipement intermédiaire n'est a priori prévu entre l'émetteur et le récepteur ce qui représente une sécurité.
Un récepteur onde courte est compact, léger et simple. Il ne nécessite par exemple pas de devoir pointer une antenne à un endroit précis comme dans le cas du satellite.
Par contre la diffusion numérique offre toutes sortes d'avantages par rapport à la diffusion analogique traditionnelle en AM :
Qualité de son améliorée. Plus de parasites et de bruits de fond. Comparable dans certains cas à de la radiodiffusion FM.
Identification des stations reçues. Recherche de station améliorée. Il n'est plus nécessaire de consulter des longues listes pour savoir quelle chaîne est captée.
Ajout de données associées au programme : texte défilant, images.
Pour une même zone de couverture, un émetteur DRM a besoin d'environ 4 fois moins de puissance qu'un émetteur AM. Ceci représente une économie non négligeable d'énergie et une diminution des rayonnements à proximité de l'émetteur quand on sait que les puissances utilisées sont souvent très élevées (souvent des centaines de kilowatts).
Depuis le lancement officiel, le nombre de stations émettant en DRM ne cesse d'augmenter et celles-ci peuvent souvent être captées dans toute l'Europe.
La réception de programmes émettant en DRM implique forcément l'utilisation d'un nouveau récepteur. Certains passionnés modifient des récepteurs AM traditionnels en les modifient et en les couplant à un ordinateur qui se charge du décodage grâce à un logiciel. Cependant, des récepteurs commerciaux sont désormais disponibles et la tendance est au récepteur multistandard accueillant d'autres normes numériques (DAB/DMB, MP3, etc.) et les standards analogiques AM et FM.

Pour plus d'information sur les techniques du système, cliquer (ici)


station radio qui diffusent en  DRM, cliquer (ici)
.


Created par F5LPE with WebSite X5
Retourner au contenu